Les principes fondamentaux de l'assurance maison

Que vous soyez propriétaire ou locataire, il est tout simplement indispensable de souscrire une assurance maison. Celle-ci vous couvre en cas de dommages causés à autrui (responsabilité civile) ou de sinistres subis par vous-même. Destinée aux logements des particuliers, l’assurance habitation est régie par certains principes qu’il convient de maîtriser afin de parer à tout désagrément et d’aborder la souscription avec plus de sérénité.

Les principes fondamentaux d’une assurance maison

Une assurance multirisque habitation est censée couvrir votre responsabilité civile et les dommages causés à votre maison.

Ainsi, la garantie responsabilité civile couvre les éventuels dégâts matériels et dommages corporels causés à une personne extérieure à votre foyer, dont vous êtes responsable par maladresse ou imprudence. Elle couvre votre animal de compagnie, votre conjoint et vos enfants, même si ces derniers vivent en appartement pour leurs études.

En plus de la garantie responsabilité civile, l’assurance multirisque habitation vous protège également pour les dommages que votre logement pourrait subir. Ces sinistres peuvent être de différentes natures :

  • vol, avec ou sans effraction ;
  • incendie, explosion ;
  • dégâts des eaux ;
  • bris de glace ;
  • catastrophes naturelles.

Le contrat multirisque habitation se distingue de l’assurance à risques spécifiés. Cette dernière est une sélection de sinistres contre lesquels votre logis est assuré. Dans les deux cas, pour souscrire, il est faisable de se rendre en agence ou de demander un devis pour une assurance maison en ligne.

Les principes relatifs à la gestion des dommages

Un sinistre n’a d’existence que s’il est déclaré. C’est pourquoi, si vous êtes victime ou responsable de dommages, vous devez en informer votre assureur le plus rapidement possible. Il est capital que cette déclaration se fasse dans les délais indiqués par votre contrat (généralement 2 jours francs pour un vol et 5 jours pour un accident).

Ayez bien à l’esprit que l’assurance multirisque habitation est un contrat à principe indemnitaire. En clair, le prix remboursé ne peut en aucun cas dépasser la valeur des dommages. Dans la situation d’un sinistre, 3 points doivent retenir votre attention :

  • le total de la franchise qui reste à la charge de l’assuré en cas de sinistre. Plus celle-ci est élevée, plus la cotisation est minime ;
  • la vétusté : c’est le pourcentage de dépréciation des biens. Il permet de procéder à l’estimation des valeurs réelles de ces derniers ;
  • les limites de garantie : ils représentent les montants maximums sur lesquels s’engage la compagnie d’assurance.

Le contrat d’assurance habitation repose donc sur certaines règles qui nécessitent d’être éclaircies avant de le souscrire. Mieux vous serez informé, mieux vous saurez choisir les garanties qui vous seront vraiment utiles.