Tout assuré aspire à une indemnisation juste en cas de dommage. Votre prise en charge dépendra cependant de la manière dont vous remplissez votre contrat d’assurance habitation. Plus il y a de précisions, mieux c’est. La tâche peut se révéler fastidieuse, mais elle en vaut vraiment la peine.

Des déclarations précises pour votre contrat d’assurance habitation

Un contrat d’assurance habitation dûment rempli comporte un maximum de détails sur :

  • le logement : est-ce une maison ou un appartement ? Êtes-vous locataire ou propriétaire ? Combien de pièces y a-t-il en tout et quelles sont leurs dimensions ? Combien d’étages y a-t-il et à quel niveau résidez-vous ? Quel type de chauffage utilisez-vous ? Bref, décrivez au mieux ;
  • votre capital immobilier : répertoriez vos biens pièce par pièce. Ce travail prend certes du temps, mais est indispensable pour être justement indemnisé. Vous dresserez donc une liste de vos meubles, de vos appareils électroménagers, de votre équipement high-tech, de vos objets décoratifs, etc.

En ce qui concerne l’évaluation de vos biens, sachez qu’un meuble perd environ 10 % de sa valeur d’achat tous les deux ans. Il est judicieux de joindre la facture d’achat pour faciliter cette estimation. Si vous avez des objets d’art, confiez leur évaluation à un expert.

Actualisez régulièrement les informations fournies à votre assureur

Votre mobilier vous a semblé désuet et vous l’avez remplacé ? Notifiez ce changement à votre assureur. Si vous avez juste intégré de nouveaux biens dans votre logement, rédigez un avenant au contrat d’assurance habitation pour les inclure dans la prise en charge. Dans l’idéal, effectuez une réévaluation de votre capital immobilier tous les ans. Certains de vos biens perdront de la valeur, d’autres en gagneront.

La mise à jour de votre contrat inclut la notification de tout changement à votre assureur, notamment dans les situations suivantes :

  • vous aviez signé un contrat en tant que célibataire et vous voilà désormais marié(e) ;
  • vous aviez souscrit une assurance en tant que locataire et vous passez au statut de propriétaire ;
  • un étage ou un local que vous utilisiez à des fins personnelles est transformé en local commercial ;
  • vous avez décidé d’aménager les combles ;
  • vous créez une ou plusieurs pièces supplémentaires ;
  • le simple vitrage a été remplacé par du double ou triple vitrage ;
  • vous vous êtes fait installer une porte blindée ;
  • des serrures vétustes ont été remplacées ;
  • une rénovation importante a été réalisée, etc.

En mentionnant toute modification, vous permettez à votre assureur de réévaluer les risques et d’ajuster l’appréciation d’une demande d’indemnisation.

En conclusion, bien remplir son contrat d’assurance habitation revient à fournir autant de détails que possible et à réaliser régulièrement des mises à jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here